← Toutes les questions

Qui peut pratiquer une téléexpertise ?

La téléexpertise est reconnue depuis février 2019 en tant qu’acte médical à part entière, encadré et rémunéré.

Si uniquement certaines catégories de patients peuvent aujourd’hui se voir proposer une téléexpertise, toute situation médicale se rapportant à ces patients est concernée par la téléexpertise.

Cela implique, notamment, que tout médecin en activité peut réaliser des téléexpertises, quels que soient sa spécialité, son secteur et son lieu d’exercice (cabinet libéral, maison de santé, centre de santé, EHPAD, hôpital, clinique…).

Les avis sont en général demandés par des médecins généralistes à des médecins spécialistes, mais la téléexpertise peut également avoir lieu entre médecins de la même spécialité ou de spécialités différentes.

Bien que toutes les spécialités soient concernées par la téléexpertise, certaines sont plus sollicitées que d’autres car plus propices à des échanges asynchrones basés sur des photographies et d’autres documents médicaux. On citera notamment la dermatologie, la cardiologie, l’ophtalmologie et l’endocrinologie.

Par ailleurs, des réflexions sont en cours pour élargir la possibilité de requérir des téléexpertises aux autres professions de santé, en particulier aux infirmiers.

En l’absence du médecin requis ou requérant, le médecin remplaçant correspondant peut réaliser des téléexpertises. Cependant, il ne peut réaliser des téléexpertises en dehors des jours de remplacement.