Qui peut pratiquer une téléexpertise ?

La téléexpertise est reconnue depuis février 2019 en tant qu’acte médical à part entière, encadré et rémunéré.

Initialement, la téléexpertise était limitée aux échanges entre médecins. L’avenant 9 vient d’élargir la possibilité de requérir une téléexpertise à l’ensemble des professionnels de santé.

Cela veut dire que tout avis donné par un médecin à un professionnel de santé peut être coté à l’Assurance Maladie, quels que soient leur spécialité, leur lieu ou type d’exercice, en ville ou en établissement de santé (cabinet de ville, maison de santé, centre de santé, Ehpad, hôpital, clinique…).

Les avis sont en général demandés par des médecins généralistes à des médecins spécialistes, mais la téléexpertise peut également avoir lieu entre médecins de la même spécialité ou de spécialités différentes, ou entre auxiliaires de santé et médecins généralistes ou spécialistes.

Bien que toutes les spécialités soient concernées par la téléexpertise, certaines sont plus sollicitées que d’autres car plus propices à des échanges asynchrones basés sur des photographies et d’autres documents médicaux. On citera notamment la dermatologie, la cardiologie, l’ophtalmologie et l’endocrinologie.

En l’absence du requis ou requérant, le professionnel de santé remplaçant correspondant peut réaliser des téléexpertises. Cependant, il ne peut réaliser des téléexpertises en dehors des jours de remplacement.

La plateforme de téléexpertise qui facilite et valorise la collaboration médicale

Omnidoc vous permet d'échanger simplement des avis médicaux, avec vos correspondants ou dans le cadre d'organisations territoriales.

En savoir plus
Omnidoc, plateforme de télé-expertise sécurisée et rémunérée