← Toutes les questions

A quoi correspondent les deux niveaux de téléexpertises ?

Les téléexpertises sont divisées en deux catégories qu’on appelle téléexpertises de niveau 1 (TE1) et téléexpertises de niveau 2 (TE2).

Les téléexpertises de niveau 1 concernent une question circonscrite à laquelle il est possible de répondre sans la réalisation d’une étude approfondie. L’avis est typiquement réalisé à partir d’un document, d’une photo ou d’un résultat d’examen. L’interprétation d’un fonds d’oeil est un exemple de téléexpertise de niveau 1.

Les téléexpertises de niveau 2 concernent une question complexe nécessitant une étude médicale approfondie et l’élaboration d’un avis circonstancié. En pratique, une téléexpertise qui requiert l’analyse de plusieurs documents ou sources d’information est souvent considérée de niveau 2. Le suivi de l’évolution d’une maladie chronique en état d’aggravation est un exemple de téléexpertise de niveau 2.

La distinction entre les deux niveaux s’avère parfois difficile. La cotation de l’acte de téléexpertise étant à la charge du médecin requis, c’est à ce dernier de décider du type d’acte coté. En 2019, deux tiers des téléexpertises cotées étaient de niveau 2.

A partir d’avril 2022, tel que prévu par l’avenant 9 à la convention médicale de 2016, il y aura un seul acte de téléexpertise, avec un niveau de rémunération à hauteur de 10 et 20 euros pour le médecin requérant et requis, respectivement.